Préoccupations de nos membres

  • IMPLANTATION ET MAINTIEN DE SERVICES ET DE PRATIQUES AXÉS SUR LE RÉTABLISSEMENT

Réitérer la nécessité, dans une approche orientée vers le rétablissement, de reconnaître et favoriser la participation de nos pairs ainsi que de leurs proches dans toutes les activités de planification et d’organisation des programmes et des services en santé mentale. Cette vision devrait également inclure, valoriser et nommer l’importance du rôle central que représente le savoir expérientiel des personnes en rétablissement.

  • LUTTE À LA STIGMATISATION

Privilégier des stratégies de contact avec des personnes en rétablissement, lesquelles sont davantage efficaces que les stratégies de protestation et d’éducation. Prioriser la cible des intervenants de première ligne appelés en situation de crise, car nos pairs nous rappellent sans cesse que c’est à cette étape initiale qu’ils ont vécu les plus importants traumatismes au cours de leur trajectoire de services.

  • SOUTIEN DU MILIEU COMMUNAUTAIRE

Que les gouvernements reconnaissent les milieux de vie communautaire comme lieux souvent privilégiés d’éducation populaire, d’entraide et d’exercice de la citoyenneté des personnes en rétablissement, que le plan leur accorde des moyens supplémentaires pour qu’ils s’acquittent de leur mission. Ainsi que voir à la consolidation et le soutien au développement d’organismes et d’associations gérés par et pour nos pairs.

  • L’ACCÈS AUX SERVICES

Que le gouvernement fournisse aux centres de crise existants les ressources nécessaires à la rencontre de la demande sur leur territoire et s’assure de doter toutes les régions d’un service de crise adéquat.